Un cadeau pour votre nouveau-né: une assurance-vie!

Publié par dans L'assurance expliquée | mars 25, 2014

Vous êtes de tous nouveaux parents ou grands-parents ou allez le devenir sous peu? Dans la foulée de la préparation de l’arrivée de bébé, avez-vous pensé à son assurance-vie?

Évidemment, l’assurance-vie de votre poupon n’aura pas les mêmes objectifs, pendant son jeune âge que votre assurance. Cette assurance permettra, entre autres, de couvrir les différents frais en cas de maladie ou décès de l’enfant.

On ne l’espère jamais, mais il peut arriver que, suite au décès de l’enfant, les parents aient recours à des services d’aide ou même aient besoin de prendre certaines journées de congé non payées. L’assurance-vie contractée pour votre enfant permettra de couvrir cette diminution de votre revenu ou même l’augmentation des frais d’aide psychologique.

Il est aussi possible de penser à plus long terme pour le futur de votre enfant! En prenant l’assurance pour votre enfant dès son plus jeune âge, il est possible de l’assurer pour le restant de ses jours! Peu importe sa condition, votre enfant aura une bonne police d’assurance pour le protéger en cas de problème; il peut donc être très avantageux de la contracter dès son plus jeune âge.

Vous n’êtes pas directement le parent de l’enfant? Aucun problème, il est possible pour des membres de la famille ou des proches de prendre une assurance-vie pour un être cher et  même de vous acquitter des primes à sa place!  Lorsque l’enfant sera en âge, il sera alors possible de lui transférer l’assurance-vie déjà payée.

Alors, donnerez-vous au jeune bébé une assurance-vie comme cadeau?

 

RVER: Entrée en vigueur le 1er juillet 2014

Publié par dans L'actualité | mars 11, 2014
Le RVER entrera en vigueur le 1er juillet

Le RVER entrera en vigueur le 1er juillet

Le gouvernement du Québec a complété le 21 novembre dernier l’étude du projet de loi no 39, Loi sur les régimes volontaires d’épargne-retraite.  Le RVER entrera donc  en vigueur le 1er juillet 2014.

Nous en profitons pour faire le point sur certaines caractéristiques du RVER et sur des questions que plusieurs d’entre vous se posent.

-> Qui est visé par le RVER ?

Les entreprises québécoises qui comptent cinq (5) employés et plus et qui n’offrent pas déjà un régime de retraite collectif à leurs employés seront obligées de mettre en place un RVER.1

-> Quel sera le délai pour se conformer à l’obligation d’offrir un RVER ?

Bien que le RVER entrera en vigueur le 1er juillet 2014, les entreprises visées disposeront d’un délai pour se conformer à la loi. Le gouvernement a d’ailleurs assoupli la règle quant au délai pour se conformer en proposant une séquence d’application, en fonction du nombre d’employés dans l’entreprise :

-        Entreprises comptant 20 employés visés et plus : obligation le 31 décembre 2016

-        Entreprises comptant entre 10 et 19 employés visés : obligation le 31 décembre 2017

-        Entreprises comptant entre 5 et 9 employés visés : la date sera déterminée par le gouvernement ultérieurement, mais l’obligation ne sera pas avant le 1er janvier 2018.

-> Est-ce que l’employeur sera obligé de cotiser pour ses employés ?

L’employeur pourra cotiser pour le compte de ses employés s’il le désire, mais il ne sera pas obligé de le faire.

-> Est-ce que les employés seront obligés de participer au RVER souscrit par leur employeur ?

Les employés âgés d’au moins 18 ans qui comptent un an de service continu au sein de l’entreprise seront automatiquement inscrits au RVER par leur employeur. Ces derniers pourront toutefois renoncer à y participer et se désinscrire du régime.

-> Pourquoi le gouvernement du Québec oblige-t-il les entreprises à mettre en place un RVER ?

Au Québec, près de deux millions de travailleurs n’ont pas accès à un régime de retraite au travail, et 30 % des Québécois n’ont aucune épargne personnelle pour leur retraite. Cette situation est préoccupante et c’est pourquoi le gouvernement du Québec a décidé de mettre en place un nouveau régime d’épargne-retraite collectif accessible à tous les travailleurs québécois.

En conclusion nous tenons à vous rappeler que depuis le tout début nous suivons tous les développements relatifs au RVER et nous pouvons vous assurer que nous serons prêts dès l’entrée en vigueur de celui-ci, à vous offrir un RVER qui répondra à vos besoins de simplicité et d’efficacité.  N’hésitez pas à communiquer avec nous si de plus amples informations s’avéraient nécessaires.

1 Les entreprises de cinq (5) employés et plus qui offrent déjà un REER collectif ou un CELI collectif  à l’ensemble de leurs employés, pour lesquels des retenues salariales peuvent être effectuées, ou encore un RPA, seront exemptées de l’obligation d’offrir un RVER.

L’importance de l’assurance invalidité

Publié par dans L'assurance expliquée | mars 5, 2014
Et si vous aviez un accident vous empêchant d'occuper un travail rémunéré, qu'arriverait-il de vos paiements d'hypothèque?

Et si vous aviez un accident vous empêchant d'occuper un travail rémunéré, qu'arriverait-il de vos paiements d'hypothèque?

Dans le cas des assurances hypothécaires, l’assurance invalidité est facultative. Cependant, considérant que de toutes les saisies hypothécaires au Canada, près de la moitié sont reliées à un accident ou à une maladie qui empêche les ménages d’obtenir un revenu, ce type d’assurance revêt une importance capitale.

Advenant le cas où vous tombiez malade ou subissiez un accident vous empêchant de faire un travail rémunéré, vos paiements d’hypothèque seraient assurés par l’assureur avec lequel vous auriez contracté une assurance invalidité hypothécaire.

Au moment de souscrire à votre hypothèque avec votre institution financière, une assurance invalidité collective vous sera proposée. Cette assurance collective protège donc tous les adhérents de la même façon et ce contrat risque de ne pas être adapté à vos besoins personnels. En plus, le prix de cette police ne sera pas tarifé en fonction de votre profession, de votre état de santé ou d’autres conditions.

Comment faire alors pour obtenir une meilleure protection?

La solution est bien simple : opter pour un contrat d’assurance invalidité hypothécaire individuel. Ce type de contrat est d’ailleurs ce qu’InfoPrimes vous offre lorsque vous utilisez notre Calculateur en ligne.

En effet, vos besoins familiaux sont évalués et les polices qui vous seront présentées sont adaptées à votre situation. Par ailleurs, vous avez la possibilité de magasiner auprès de plusieurs assureurs en utilisant notre Calculateur en ligne tout en bénéficiant de l’expertise d’un conseiller en sécurité financière autorisé par l’Autorité des Marchés Financiers.

Au niveau du prix, comme il s’agit d’un contrat d’assurance individuel plutôt que collectif, votre profession, votre état de santé et certains autres facteurs seront pris en compte et le tarif de la police sera adapté. Votre paiement hypothécaire mensuel sera également pris en compte.

Si vous avez déjà contracté un contrat d’assurance invalidité hypothécaire avec votre institution financière, sachez qu’il est possible de changer d’assureur sans pénalité ou sans frais d’annulation.

N’hésitez pas à mettre votre assurance au défi avec notre Calculateur en ligne.

Mise en garde : Il est important de ne pas annuler vos assurances actuelles jusqu’à ce que de nouvelles soient acceptées, émises et en vigueur.

Une démonstration réelle de l’avantage InfoPrimes

Publié par dans Les cas vécus | février 25, 2014
Régis et Mélanie ont pu économiser grâce à InfoPrimes

Dominic et Caroline ont pu économiser grâce à InfoPrimes

Comment notre Calculateur en ligne peut-il vous offrir la possibilité d’économiser et d’obtenir une couverture d’assurance de meilleure qualité? Voici la situation réelle de Monsieur Dominic Landry*.

Monsieur Landry possède une hypothèque peu élevée avec Desjardins au taux de 3,45%, sur une période de 25 ans. Âgé de 34 ans, son emploi dans une entreprise de construction fait en sorte qu’on considère qu’il fait plus de 20% de travaux physiques. Caroline*, sa conjointe, ne fait pas un travail physique et est âgée de 31 ans. Les deux sont assurés à 100% via une assurance-vie et à une assurance invalidité.

Lorsqu’ils ont contracté leur hypothèque, la prime offerte par leur institution était de 86,81$ par mois, leur offrant ainsi une assurance-vie décroissante. Ce type d’assurance suit le solde de l’hypothèque, ce qui veut dire que le montant de la protection diminue pendant toute la durée de l’assurance. Par ailleurs, comme il s’agissait d’une assurance collective, son adhésion impliquait les mêmes règles, les mêmes conditions et les mêmes exclusions pour tous les souscripteurs à cette assurance chez Desjardins. Considérant qu’il s’agissait d’un contrat hypothécaire de 5 ans, cette assurance n’était donc valide que pour cette période et, lors du renouvellement, les primes d’assurances auraient été réévaluées selon l’âge et le solde hypothécaire.

En utilisant le Calculateur en ligne InfoPrimes et en choisissant l’option la plus avantageuse, Monsieur Landry et sa conjointe ont pu économiser 56,66$ par mois durant 10 ans. En effet, la solution InfoPrimes était un produit à primes fixes pour 10 ans, offrant l’assurance-vie et l’assurance invalidité. Ainsi, il ne s’agissait pas d’une assurance-vie décroissante. Cette couverture d’assurance non collective et adaptée spécifiquement à leurs besoins leur permettait également d’augmenter leurs paiements mensuels d’hypothèque et d’économiser jusqu’à 7 mois de paiements hypothécaires.

Monsieur Landry a donc pu bénéficier d’un rabais substantiel en souscrivant à l’un de nos produits, en plus d’écourter la durée de son prêt hypothécaire et d’obtenir une meilleure couverture d’assurance.

Et vous, comment notre Calculateur en ligne a pu faire la différence?

*Afin de préserver la confidentialité des personnes impliquées, les noms qui apparaissent dans l’article sont fictifs.

Calculez vos économies !

Publié par dans L'avantage InfoPrimes | février 18, 2014
Vous pourrez comparer votre prime

Vous pourrez comparer votre prime

Notre calculateur en ligne, c’est un outil des plus simples et efficaces à utiliser !

En effet, notre plateforme vous permet de préqualifier votre demande en remplissant un rapide questionnaire où vous décrirez votre situation hypothécaire, qui vous êtes à titre de demandeur tout en pouvant ajouter des codemandeurs et où vous laisserez vos coordonnées.

On vous demandera ensuite votre occupation afin de déterminer les risques reliés à votre travail.  Votre type de travail a une influence sur votre prime. En effet, un col blanc ou un professionnel, par exemple, a moins de risques de blessures qu’un col bleu, ce qui, généralement, vous fera économiser encore plus. Les institutions financières, quant à elles, ne tiennent pas compte des risques reliés à votre profession.

Vos économies possibles vous seront ensuite présentées tout en vous permettant de comparer avec la prime qui vous serait offerte par votre institution financière. Vous pourrez également consulter le site de votre institution financière via notre site sous «Informations sur le calcul et l’exactitude des primes» pour y vérifier le tout.  Il faut également noter que les taxes ne s’appliquent pas aux primes proposées par InfoPrimes alors qu’il faut ajouter 9% aux primes des institutions financières.  Vous pouvez alors faire votre choix parmi ces différentes offres et soumettre votre demande en ligne, par téléphone ou en prenant un rendez-vous avec un de nos conseillers.

En cliquant sur « Soumettre », vous recevrez instantanément vos résultats par courriel et vous serez contacté dans les 30 minutes suivant la demande durant les jours ouvrables. La fin de semaine, votre dossier est traité en début de semaine.

Si vous souhaitez prendre un rendez-vous, un de nos courtiers vous rencontrera et vous pourrez alors déterminer la meilleure police d’assurance pour vous.

N’est-ce pas une façon simple et facile d’économiser?

Le choix du bénéficiaire, un avantage incontestable

Publié par dans L'assurance expliquée,L'avantage InfoPrimes | février 11, 2014
Nos produits d'assurances vous permettent de déterminer qui serait votre bénéficiaire en cas de réclamation.

Nos produits d'assurances vous permettent de déterminer qui serait votre bénéficiaire en cas de réclamation.

Souscrire à une assurance hypothécaire personnelle comporte plusieurs avantages, mais l’un des plus importants provient du fait que l’on puisse choisir le bénéficiaire en cas de réclamation.

Les assurances collectives offertes par les institutions financières n’offrent pas la possibilité de choisir le bénéficiaire. Ainsi, un couple formé de deux conjoints de faits sans testament dont l’un des deux décèderait se verrait dans une situation où le conjoint ne bénéficierait d’aucune indemnisation.  Advenant le cas où cette personne ne dispose pas des économies nécessaires, celle-ci se verrait dans l’obligation de vendre sa part de la maison.

Les assurances personnelles que nous offrons vous permettent de choisir votre bénéficiaire. Ainsi, en cas de décès, l’indemnisation ira directement à la personne que vous aurez choisie.  Votre conjoint ou conjointe pourrait donc bénéficier d’une indemnisation qui lui permettrait de couvrir les frais de votre partie de l’habitation, en plus d’un montant couvrant quelques autres frais que vous auriez prévus en souscrivant à votre assurance.

Apprenez-en plus sur le choix du bénéficiaire en cliquant ici.

Est-ce que je peux changer mon assurance hypothécaire?

Publié par dans L'assurance expliquée | février 4, 2014

Plusieurs clients optent pour l’assurance hypothécaire offerte directement par leur institution financière au moment de contracter leur emprunt.

Cependant, compte tenu de la qualité et du coût de ces assurances hypothécaires, il est parfois préférable de réévaluer  votre couverture.

En effet, il est important de savoir que vous pouvez changer d’assureur hypothécaire en cours de route, sans attendre la période de renouvellement de votre hypothèque. Cette opération peut se faire sans frais et sans pénalité.

InfoPrimes et son calculateur en ligne vous permettent de comparer votre prime actuelle avec d’autres offres. Il en résultera une couverture de meilleure qualité et dont les coûts seront plus avantageux. Notre équipe de courtiers pourra également vous renseigner et vous aider à travers ce processus très simple.

Mise en garde : Il est ne faut pas annuler vos assurances actuelles tant et aussi longtemps que vos nouvelles assurances ne sont pas acceptées, émises et en vigueur.

Le contrôle des couts des absences – l’approche systématique

Publié par dans Archives | décembre 11, 2013

Le contrôle des couts des absences – l’approche systématique

Nous avons vu dans une chronique précédente que l’absentéisme dans le milieu de travail engendre des coûts directs et indirects énormes pour les entreprises canadiennes et pour la société. En résumé, pendant les années 2000 à 2006 nous avons observé une hausse du taux d’incidence des absences et une tendance à la baisse jusqu’en 2010. Depuis 2010 nous observons une légère hausse. Nous nous attendons que le nombre de jours d’absences augmente dans le futur notamment en raison du vieillissement de la main d’œuvre.

Nombre de jours d’absence – Secteur privé

 

Lire la suite ›

La réforme du prix des médicaments génériques : beaucoup d’espoirs, des économies timides

Publié par dans Archives | octobre 17, 2013

 

Un médicament générique doit répondre aux conditions suivantes par rapport à son équivalent d’origine :

  • Les mêmes ingrédients actifs que son équivalent de marque
  • Les mêmes normes fédérales strictes : fabrication et du contrôle de la qualité.
  • La même quantité d’ingrédients actifs et le même dosage que le médicament innovateur. Il doit en outre s’administrer de la même façon que le médicament auquel il réfère.
  • Équivalent du point de vue pharmaceutique et thérapeutique
  • Il peut exister une différence en ce qui à trait à la présentation du médicament, ce qui inclut la forme, le format, la couleur ou le goût, puisque les ingrédients inactifs (colorant, saveur, agent de conservation) ne sont pas nécessairement les mêmes
  • Disponibilité : dès que le brevet de son équivalent de marque est expiré (par exemple : Atorvastatine -Lipitor)
Lire la suite ›

Comprendre les attributions de l’employeur en tant qu’administrateur du régime d’assurance collective dans les régimes assurés

Publié par dans Archives | octobre 16, 2013

Quelques notions de base en assurance collective :

Selon l’article 2392 du Code civil du Québec (C.C.Q), « l’assurance collective couvre en vertu d’un contrat-cadre, les personnes adhérant à un groupe déterminé et, dans certains cas, leurs famille ou les personnes à leur charge ».

La notion du groupe La définition d’un fait l’objet de plusieurs sources législatives et réglementaires 2 complémentaires. Sans donner une liste exhaustive, pour qu’un groupe soit éligible à une assurance collective, les membres doivent généralement répondre aux quelques critères :
- l’existence d’un lien d’emploi avec un ou plusieurs employeurs ;
- appartenance des membres à une profession, ordre professionnel, association professionnelle ou occupation habituelle ;
- le groupe ne doit pas être constitué dans l’unique but de l’assurance
Le contrat-cadre d’assurance collective : peut être défini comme une relation contractuelle tripartie (assureur, preneur et adhérents) mais en réalité, les seules parties liées au sens contractuel sont l’assureur et le preneur.

Lire la suite ›
Clavardez avec nous !